La vidéo, personnage principal

Acteurs

M. Fournier – Deuxième événement inquiétant.

Mme Vallons – Connaissant M. Fournier je m’inquiète. Je crains qu’il n’ait pas employé le mot de victime au hasard !


Mme Argento – Bon d’accord, ils ne sont plus vraiment copains. De là à parler de victime.


Gérard – Je n’aime pas trop ce que je vois venir.
Avec ce genre de personnes tu es ami ou ennemi.
Et là, à leurs yeux, elle a changé de camp.
Et ce ne sont pas des poètes.


Mme Argento – C’est vrai qu’il doit être terriblement en colère pour gâcher de la bière.

Grand écran

(Vidéo du couloir du 4ème.)
Le fêtard du 4ème sort de l’ascenseur et va jusque devant la porte de la junkette. La porte est fermée.
Il donne des coups de pieds et lance une bouteille vide contre la porte. La bouteille explose. Le sol est jonché de verre.
Il repart prendre l’ascenseur.

La vidéo est le véritable personnage principal. Sans elle, il n’y a ni histoire, ni pièce de théâtre.
Elle montre une reconstitution des faits puisqu’il est illégal de montrer des images prises par la vidéo de l’immeuble.
Ce qui s’affiche sur un grand écran, bien visible du public, est décrit dans le tapuscrit. Celui-ci précise la synchronisation entre les extraits vidéo qui s’affichent et le dialogue des acteurs.
Ainsi, le dialogue dans la colonne de gauche correspond à la séquence vidéo décrite dans la colonne de droite.