Mme Vallons et l’expert

Mme Vallons – Et voilà, ça continue. Mon téléphone n’arrête pas de sonner de toute la journée. Désolé, mais puisque la réunion n’est pas commencée, je vais répondre.

Mme Vallons.
Oui, bonjour monsieur.

Comment ça déplacer le rendez-vous de demain ?
Ah non, le locataire campe dans son salon depuis un mois et le propriétaire a posé sa matinée pour l’expertise.

Vous avez deux rendez-vous en même temps. Ben, il faut décaler l’autre.

Ah, d’accord c’est une urgence. Mais c’est quoi exactement cet autre rendez-vous ?

Un blessé qui est à l’hôpital. Bah justement, faut le laisser se reposer.

Ah, le blessé a plus de quatre-vingts ans. Raison de plus pour éviter de le bousculer.
Mais on peut faire des visites à l’hôpital à 8h du matin maintenant ?

C’est ça. Le papy n’a pas dû y penser.
Forcément, à cet âge-là, et après un accident, on ne va pas lui en vouloir.

Voilà, c’est parfait. Pensez-bien à m’envoyer un double du rapport. Au revoir, et encore merci pour votre compréhension.

M. Fournier – Un problème réglé de main de maître. Bravo.

Mme Vallons – J’aimerais qu’on arrête de me prendre pour une bille.
Un papy blessé à l’hôpital ? Tu parles. Une blonde mariée dans un hôtel, oui.

Hollywood vidéo – acte 2

Madame Vallons est le syndic de l’immeuble.
Elle a fort à faire face aux dégradations, aux problèmes de voisinage mais aussi avec des difficultés moins attendues comme un expert d’assurance qui essaie d’annuler un rendez-vous pour des raisons très personnelles.
On verra qu’elle a aussi quelques difficultés avec les artisans.